Les types de jardin

L’engouement actuel pour la culture potagère prend une telle ampleur que l’on parle autant d’agriculture urbaine que de jardin potager. En effet, les citadins ayant de plus en plus besoin de verdure et d’espaces végétalisés se tournent à présent vers les légumes, plantes aromatiques et petits fruits.

Le jardin d’acclimatation est un type de jardin botanique présent en métropole une collection de plantes exotiques importées des comptoirs coloniaux, où elles ont été sélectionnées dans un jardin d’essai. Jardin d’acclimatation et jardin d’essai sont les deux formes du jardin colonial .

Le jardin espagnol ou hispano-mauresque est un type d’aménagement paysager typique des jardins d’Islam, c’est-à-dire héritier des jardins persans et byzantins. L’influence byzantine de l’ancienne Bétique est particulièrement marquée, mais on retrouve aussi l’influence wisigothique.

D’inspiration japonaise, le jardin zen est la solution idéale pour retrouver paix, sérénité et apaisement sans bouger de chez soi. L’équilibre des éléments est le précepte fondamental à l’organisation d’un jardin zen.

Reconnaissable au premier coup d’œil, le jardin sec présente les caractéristiques suivantes :

Aspect aride ;
Fort caractère minéral grâce à la présence de :
murs et murets en pierres ;
pierres posées avec parcimonie ;
graviers déclinés dans des teintes claires à foncées (blanc, gris, anthracite, noir) ;
pouzzolane ;
rocailles.

Apparus à la Renaissance, les jardins à l’italienne ont depuis fait leurs preuves pour être exportés dans de nombreux pays. Ils mêlent harmonieusement eau, éléments de décorations et plantes, pour un résultat idyllique.

Anciennement, le jardin de curé qualifiait un jardin composé de fleurs annuelles, de plantes aromatiques et de vivaces très florifères. Celles-ci étaient installées en massifs de faible superficie séparés par de nombreuses petites allées et encadrés par des bordures, à l’origine en buis.

À la fois mystique et magique, le jardin chinois est une reproduction miniaturisée de la nature parfaite où la montagne et l’eau sont des éléments fondamentaux. Il est tout autant symbolique qu’esthétique. Découvrons ensemble son histoire, ses principaux aspects et quelques-unes de ces plus belles représentations.

Un jardin pluvial, ou jardin de pluie, est l’une des nombreuses formes de jardins dits d’eau. Il représente une des techniques alternatives pour gérer les eaux de ruissellement en milieu urbain.

Le jardin naturaliste c’est le retour aux sources, une connexion à la nature dans ce qu’elle a de plus spontané. Ce type d’extérieur est un refuge au sein d’une urbanisation toujours plus grande. Plantes rustiques, floraisons longues et fanaisons intéressantes,