Découvrez

Nos actualités

Le jardin aquatique

Le jardin aquatique se conçoit comme une partie d’un jardin comprenant d’autres espaces de compositions différentes, ou bien comme l’animation principale des lieux. Il s’appuie sur la mise en scène de végétaux aquatiques, et souvent également sur la présence de poissons décoratifs d’eau froide.
Une seconde définition du jardin aquatique renvoie aux jardins comportant simplement un bassin et des jeux d’eau, avec ou sans cascades. Dans ce cas, il s’organise avec une étendue d’eau que l’on conserve aussi claire que possible, sans plantes ni poissons.

Les caractéristiques du jardin aquatique

Dans le cas d’un bassin ou d’un parcours d’eau planté

Cette création de jardin prend de multiples aspects. Le jardin aquatique peut se composer d’un ou plusieurs bassins reliés entre eux par un parcours d’eau et des cascades ou déversoirs en lames d’eau, faire partie d’une rivière ou d’un canal qui traverse le jardin, être aménagé à l’aide d’un bassin en coque préformée ou à l’inverse, en situation plus naturelle, dans un étang.

  • Différents types de plantes y sont installés à des profondeurs diverses correspondant à leurs besoins. On distingue les plantes flottantes, les plantes de berges, de faible profondeur d’eau et de grande profondeur.
  • L’eau et les plantes attirent une petite faune spécifique de ces milieux ainsi que la faune habituelle des jardins qui vient profiter de la fraîcheur de l’endroit et de l’eau. On y croise des libellules, des grenouilles, des salamandres, des oiseaux d’eau… Des berges douces sur un des côtés permettent à toute cette petite faune de venir boire plus facilement et sans se noyer (hérissons, musaraignes, oiseaux) et à la faune aquatique de sortir de l’eau plus facilement (amphibiens). Cette dernière se nourrit principalement d’insectes et garantit l’équilibre biologique du site.
  • Quand des poissons animent les lieux, l’étendue d’eau doit bénéficier d’une exposition en partie ombragée pour éviter le réchauffement trop important de l’eau en été, et d’une profondeur minimum pour protéger les poissons du froid en hiver. La création de bassins à poissons se réalise donc selon certaines règles précises. Attention : les poissons se nourrissant des œufs de têtards des amphibiens, un choix est donc à faire.
  • Le volume d’eau doit permettre à un équilibre biologique de se créer et de se maintenir tout au long de l’année. Dans les bassins de faible contenance, et avec des poissons, un système de filtration remplira ce rôle.
  • L’éclairage des bassins et du parcours d’eau se fait avec des luminaires installés sur les bords ou parmi les plantes de berge. Cet éclairage sera géré de façon à ne pas perturber la vie des poissons et de la petite faune associée.

Dans le cas d’un jardin aquatique sans plantes

Bassins, jeux d’eau et cascades peuvent se succéder, pour créer un parcours d’eau simplement animé par le flux de l’eau. Avec un seul bassin, la présence de jets d’eau est souvent indispensable, d’une part pour garder une eau plus claire, et d’autre part pour éviter les moustiques car ces derniers se développent dans les eaux dormantes.

  • Un système de filtration avec pompe immergée conservera une eau claire.
  • La présence de jets d’eau oxygènera aussi le milieu pour limiter le développement d’algues.
  • L’éclairage du jardin aquatique peut se faire avec des spots en immersion, flottants ou fixés sur les bords.
Images de référence
Noter ce jardin
5/5

Laisser un commentaire