Découvrez

Nos actualités

Le jardin japonais

Le jardin japonais tend à réaliser un paysage naturel en miniature. Entre minéral et végétal, ce type de jardin est très soigné, réglé au millimètre. L’avantage du jardin japonais, c’est qu’il convient tout à fait à de petits extérieurs.

La plupart du temps, les allées sont sinueuses et les massifs ne laissent pas entrevoir l’entièreté du jardin, pour le faire paraître plus grand. Le jardin japonais met en lumière les formes organiques de la nature. Par exemple, les pas japonais ont des contours irréguliers, contrairement à ceux des jardins modernes, bien souvent rectangulaires.

Pour réaliser les massifs, les japonais misent sur des nombres impairs. Les plantations ne sont pas alignées, mais semblent situées aléatoirement, renforçant ce côté naturel. Les massifs sont composés de plantes de terre de bruyères. Les azalées, les rhododendrons et les magnolias dévoilent leur feuillage lustré et foncé, contrasté par des fleurs vives et lumineuses. Bien sûr, la grande star des jardins japonais n’est autre que l’érable du Japon. Adepte d’une exposition mi-ombre, d’un sol humifère, frais et drainé, ce petit arbre est apprécié pour son feuillage décoratif. Parfois palmées ou ciselées, les feuilles varient du pourpre au vert. C’est en automne qu’elles subliment le jardin en déployant une large palette cuivrée. Pour apporter une touche zen à un jardin, pensez aux bambous ! Géants pour obstruer le fond du jardin, nain pour délimiter une allée ou de taille moyenne au bord d’une terrasse, les bambous font partie des plantes phares du jardin nippon. Autre expression de la précision des jardins japonais : les arbres et arbustes taillés en nuage ! Parmi les essences privilégiées, on compte l’if, le buis et le houx.

Le jardin japonais est très décoré. Truffé de symboles spirituels, il accueille des sculptures, des fontaines, des rochers, des graviers ratissés et des lanternes. Pour que le rendu reste élégant, mieux vaut choisir des matériaux nobles pour tous ces décors, comme la pierre ou le bois. Lorsque la taille du jardin le permet, un bassin est aménagé, bordé de rochers. Quelques carpes Koï se chargent de faire des remous, alors que des pas japonais ou des ponts colorés permettent de le traverser. Entre les allées en gravier et les massifs, de larges espaces recouverts d’helxine ou de gazon épousent un léger relief, à l’image de collines miniatures.

Ce type de jardin nécessite un entretien régulier et rigoureux. Il faut alors être à l’aise avec le jardinage ou pouvoir faire appel à un paysagiste qui entretiendra vos belles composition végétales. Les jardins japonais sont adaptés aux jardins ombragés ! Si votre jardin est au nord, profitez-en pour vous inspirer de la palette végétale japonaise.

Au japon, le jardin n’est pas conçu à des fins d’agrément mais à des fins de de contemplation ; il est conçu comme un tableau.

Ce jardin doit procurer un sentiment de quiétude et de sérénité.
Les japonais créent des jardins quelle que soit la taille de leur espace : un bonsaï sur un rebord de fenêtre ou sur un meuble, jusqu’au jardin intérieur au centre de la maison.

Le jardin japonais se compose de végétaux, essentiellement des rhododendrons, des iris, des azalées, des magnolias, orangers, citronniers ou cerisiers du japon.

On y trouve des lanternes (toro), placées au bord d’une allée ou près d’un bassin comme élément décoratif. Il y a également des pierres à eau (« Mizubashi » ou “Tsukubai ») ; pierres creusées pour former un petit bassin.

Vous y trouverez des « pas japonais » (« tobi-ishi ») servant à guider le promeneur dans le jardin en lui évitant de marcher sur les mousses et la terre.

Le jardin japonais est souvent clôturé par des bambous. Le sol est tapissé de mousses ou de fougères, une alternative au gazon. Le jardin japonais dispose très souvent d’un étang, d’une fontaine ou d’une mare peuplée de nénuphars, de roseaux, de lotus et d’iris ainsi que de poissons (carpe koï).

Ce jardin est complété de petits arbustes de houx et de cognassier du japon ainsi que d’arbres taillés en pleine terre (bonsaïs, thuyas, pins)

Quelques adresse :

    • Où ? 19 avenue d’Iéna, 75116 Paris
    • Horaires : de 10h à 18h tous les jours sauf le mardi
    • Tarif : 11,50 euros plein tarif et 8.5 euros tarif réduit
    • Site : guimet.fr

 

    • Où ? Quai Henri Barbusse, 44000 Nantes
    • Horaires : du 15/01 au 19/03 et du 23/10 au 17/11 de 8h30 à 18h30, du 18/11 au 14/01 de 8h30 à 17h30 et du 20/03 au 22/10 de 8h30 à 20h00
    • Entrée libre
    • Site : www.jardins.nantes.fr

 

    • Où ? Boulevard Lascrosses, 31100 Toulouse
    • Horaires : tous les jours de 7h45 à 18h30/20h30 selon les périodes de l’année
    • Entrée libre
    • Site : www.toulouse-tourisme.com

 

    • Où ? Avenue Princesse-Grace, 98000 Monaco
    • Horaires : ouvert toute l’année de 9h à 18h de novembre à mars et de de 9h à 19h d’avril à octobre
    • Entrée libre
    • Site : www.visitmonaco.com

 

    • Où ? Route de Mauléon, 49360 Maulevrier
    • Horaires : de 10h30/14h à 18h/19h selon les périodes de l’année
    • Tarif ; 7,50 euros pour la visite de jour plein tarif, 10 euros pour la nuit et 16,50 euros pour les deux
    • Site : www.parc-oriental.com

 

    • Où ? 1 bis rue des abondances, 92100 Boulogne-Billancourt
    • Tarif : 3 euros en tarif plein, 1,50 euro en tarif réduit
    • Site : www.albert-kahn.hauts-de-seine.fr

 

  • Où ? 530 chemin du jardin zen, 26600 Beaumont-Monteux
  • Horaires : du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30 (toute l’année) et les week-ends de 10h à 18h (de Pâques à la Toussaint)
  • Tarif : 10 euros
  • Site : www.erikborja.fr
    •  
Images de référence
Noter ce jardin
5/5

Laisser un commentaire